Aide alimentaire en 2018, en 2019

→ Le Contexte :

En 2019, notre correspondant nous a sollicité pour une aide alimentaire d’urgence au regard du contexte politique actuel:

De plus en plus de « Déplacés ». la population quitte notamment la zone située à l’est de Koro, zone très proche de la frontière du Burkina Faso, très instable, de plus en plus dangereuse. De plus, impossibilité pour les populations d’être dans les champs pour les semailles.

Par contre, elles ont commencées à Pel-Maoudé, mais pour la deuxième quinzaine de juin, de petites précipitation avec beaucoup de vent qui dessèche tout sauf le 27 juin où 34 mm de pluie sont tombés, ce qui malgré l’évapotranspiration importante permet la germination des graines de mil et de fonio. Depuis, des pluies intermittentes.

Robert Ansama Togo, Maire par ailleurs de la commune de Pel-Maoudé doit gérer un afflux important de « déplacés » soit regroupé en « camp » ou accueilli par des familles mais celles-ci n’ont plus assez de nourriture pour tout le monde. Notre correspondant héberge lui aussi des réfugiés chez lui. Les gens arrivent avec une charrette tirée par un âne et un bidon d’eau et c’est tout. D’après lui, ils sont hagards et ils ont tout perdu. Peu d’ONG réagisse en ce moment du fait de l’instabilité. Quant à l’état, il est « défaillant » pour le moment, le gouverneur a été « remercié » suite au dernier massacre qui a eu lieu dans un hameau Dogon sur la falaise de Bandiagara, ce qui a pour conséquence l’absence d‘interlocuteur. L’armée est un peu plus présente cependant.

D’où sa demande afin de l’aider à nourrir au mieux la population.

Un sac de 50 kg de riz vaut actuellement sur le marché des grossistes 15 000 F CFA (22.87€), un sac de mil de 100 kg 16 000 F CFA (24.39€).

Après consultation et accord des membres du Conseil d’Administration, un virement de 2 000 € a été effectué. 4 t de mil et 2.2 t de riz achetés !!!!!

→ Facture aide alimentaire Juillet 2019

Photos de la distribution:

Ansama Robert Togo le Maire de Pel Maoudé

 » Merci pour l’initiative, pour penser à ces populations qui sont dans la guerre, dans la famine, dans la misère, j’ai reconnu mes vrais amis en cette période de difficultés et à tout moment »


En 2017, les récoltes de mil, petit mil, fonio, niébé, arachnides ont été catastrophiques.Plusieurs facteurs se sont conjugués: de grosses chaleurs, un volume de précipitations très moyen , autour de 540 mm, et surtout très mal réparties. De grosses pluies en fin de saison ont provoqué des maladies, la pourriture des récoltes ou une moindre conservation.

Par ailleurs l’instabilité politique n’a pas permis de récolter partout, surtout dans la partie située à l’est de Koro. Elle a engendré un afflux de population.La saison 2018 avec ses grosses chaleurs a engendre elle aussi de la sécheresse provoquant notamment une transhumance plus importante de la part des éleveurs Peuls, d’où des tensions inter-ethniques et davantage de population à nourrir.

→ L’aide alimentaire :

Le Maire, Monsieur Robert Ansama TOGO a saisi les autorités compétentes de l’état malien afin d’obtenir une aide pour nourrir la population et faire ‘la soudure’ pour les semences dès le début de la saison des pluies de 2018. Il a obtenu 16 t de céréales.

Par ailleurs, il avait anticipé ce problème dès l’automne 2017 en sensibilisant les membres de l’association afin d’éviter une famine.L’association a débloqué des fonds qui ont permis d’acquérir 4,5 t de nourriture, pour moitié blé et l’autre riz, avant que les cours de ces denrées flambent.

⇒ La distribution en photos:

  

 

La population est très contente de cette opération, elle est reconnaissante au Maire pour son action, sa détermination et son implication et remercie aussi l’association Mali-Médicaments pour sa contribution.

Ci-dessous, dans l’entrepôt, Monsieur Le Maire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.