Aide à la gestion de l’hygiène menstruelle

 

ou cet article aurait pu se dénommer:

« Favoriser l’emploi de serviettes hygiéniques lavables »

Ce projet est né d’une rencontre entre un groupe de jeunes filles, particulièrement dynamiques, persuasives, impliquées et se donnant les moyens de mettre en oeuvre leurs convictions et l’idée d’apporter un « Plus sanitaire et de confort » aux jeunes filles du Burkina Faso et les membres de l’association mali-Médicaments, en juin 2017.

  

BELHOUS Inès, Ange Fabiola TCHOUANI, Angie TRAN et leurs amies, Eléonore,.. au sein de l’association EPSA, « Education, Partage, Santé pour l’Avenir du Burkina Faso » ont produit des serviettes hygiéniques lavables. Elles sont allées les porter au Burkina Faso, ont appris aux femmes et aux jeunes filles comment produire celles-ci. Elles ont accompagné cette démarche de recherche d’autonomie  de production, de commercialisation locale d’une campagne de sensibilisation aux règles d’hygiène.

  

L’association mali-Médicaments a repris à son compte le projet, en suivant leurs conseils, tout en l’adaptant aux données locales. La ‘matrone’ de Pel-Maoudé a pu bénéficié cet été de la même formation dispensée par ces jeunes filles au Burkina-Faso, suite à un accord entre nos deux associations. Dès lors, une production est réalisée, notamment avec les matériaux spécifiques que nous leurs faisons parvenir et avec la participation du tailleur local. Les serviettes hygiéniques sont proposées à la vente pour un coût de 15 centimes d’euro. La matrone intervient désormais dans les écoles, les dispensaires à l’aide des documents pédagogiques adaptés par l’association.

 

 

 

 

→→→  Documents pédagogiques adaptés par Mali-Médicaments, source UNICEF

⇒⇒ ⇒L’hygiène menstruelle dans les écoles de deux pays francophones d’Afrique de l’Ouest, source UNICEF

  

 

 

 

 

Assainissement à Timessegou, village de la commune de Pel-Maoudé, printemps 2017

La population de Timessegou, village de  2 250 habitants de la commune de Pel-Maoudé, ne souhaitait pas revivre une nouvelle fois les débordements de la mare temporaire située au centre du village, au moment de l’hivernage, engendrant l’écroulement de l’habitat, des ravinements, des inondations et la création de marigots propices au développement de foyers infectieux. Trop de maladies, trop de dégâts !

En 2016, au cours de la nuit, une partie du village a du être évacuée et certains habitants ont été accueillis par la famille au cours des semaines suivantes, en attendant l’asséchement des lieux et la reconstruction des maisons et greniers.

Les habitants  ont interpellé les autorités locales, nous-même, pour une intervention urgente et une mise en chantier avant les prochaines fortes précipitations.

Historiquement, Mali-Médicament avait été sollicité, en 2009, lors de notre dernier voyage sur place, pour réaliser une conduite d’évacuation d’une mare sur une des places du bourg de PEL-MAOUDé à une mare à l’extérieure, distante de 900m. A l’époque, ce type de chantier dépassait les capacités financières de Mali-Médicaments et nous n’avions aucune expérience en ce domaine. La municipalité de l’époque a essayé de mettre en œuvre cette      évacuation à un moindre cout. Cela s’est avéré un échec : à la saison suivante, lors des fortes pluies, la canalisation a été emportée. Ensuite, elle a fait appel à une entreprise de terrassement public et après quelques tâtonnements, l’ouvrage final réalisé s’avère efficace et pérenne. D’autres réalisations depuis de même type ont été elles aussi implantées d’où l’acquisition d’expériences et de savoir-faire en ce domaine.

Fort de cette expérience, du savoir-faire acquis par le regroupement d’entrepreneurs œuvrant dans ce type d’assainissement, Mali-Médicaments a souhaité répondre favorablement à la demande de la population de TIMESSOGOU, d’autant plus qu’au regard du devis fourni et en raison de la longueur de l’ouvrage a réaliser, le coût estimé pouvait entrer dans les capacités financières de l’association, sous réserves d’un partenariat avec Y-CID. Le projet a été approuvé par ce Groupement d’Interet Public le 28 février 2017.

Projet 2017 2019 déposé le 08/02/2017

Demande officielle formulée par le nouveau Maire élu en novembre 2017

Photo prise en période sèche de la place du village de TEMESSOGOU démontrant la présence de mare temporaire au centre du village, son extension et son creusement par effondrement et infiltration.

La mare de stagnation mesure 39 m par 45 m soit une surface de 1 755 m2. Elle peut atteindre une hauteur de 0.60 m avant débordement et ravinement dans le village. Le volume d’eau à évacuer est de 1 053 m3.

 ♦ Ouvrage à réaliser:

Création d’un canal d’évacuation des eaux pluviales de la mare au centre du village à une mare en contrebas de 7 m située à l’extérieure du village, soit une pente naturelle de 7%. Cet ouvrage évacuerait l’eau en continu, pendant la saison des pluies. Le caniveau de section rectangulaire sera enfoui, au moins à une soixantaine de profondeur mais la partie haute du caniveau en forme de U sera recouvert de dalles, amovibles le cas échéant, afin de permettre une intervention de  curage éventuel. Seront aussi créés un avaloir en partie haute avec grille de protection et un renforcement des berges pour la mare en partie basse avec déversoir.

   

 

Photos: de l’amont vers l’aval: place du village -> rue du village, ravinement ‘naturel’

-> Sortie du village -> mare extérieure

schéma technique 1

schéma technique 2

schéma technique 3

schéma technique 4

 

♦ ♦ ♦ ♦ Contre les maladies hydriques :

Cet ouvrage permettra de supprimer les marigots, les mares temporaires, les bourbiers. Cet environnement insalubre sera ainsi assaini. Nous éliminons ainsi une source de dissémination de maladies et de foyers infectieux. La propagation, la contamination par l’utilisation d’eau de qualité douteuse où les germes pathogènes trouvent un biotope propice à leur prolifération, sont de fait éradiqués.

Sans eau stagnante, les moustiques ne peuvent pas eux aussi se développer et par ailleurs les mouches se reproduisent moins, ce qui contribue à limiter la contagion. Sans eau, les germes exposés à la température ambiante se déshydratent et pour un grand nombre d’entre eux meurt.

Au niveau du village, lors d’inondations et de stagnation des eaux de ruissellement, nous évitons aussi le mélange de détritus de toutes sortes, des exécras avec la boue contribuant à former une fange propice aux maladies hydriques, ouvrage donc ‘curatif’ et ‘préventif’.

 

◊ ♦ ◊ ♦ Le chantier:

Comme il avait été annoncé lors de la tenue de la dernière Assemblée Générale le 15 janvier 2017, le calendrier était serré, il fallait clore la convention 2016 avec Y-CID, candidaté pour 2017-2019 et obtenir l’agrément le plus tôt possible afin de commencer le chantier de la canalisation d’évacuation des eaux pluviales au village de Timessogou pour le terminer avant l’hivernage, soit courant juin au plus tard. Nous y sommes arrivés à la grande satisfaction de la population sur place : d’après Robert « ils sont trop contents », « vous sauvez le village ». Le virement de 11 500 € couvrant le cout a été effectué le 2 mars 2017, la convention régissant ce chantier entre la commune de Pel-Maoudé dont dépend Timessogou, le groupement d’entreprise EBTP et notre association a été signée le 9 mars 2017, les matériaux ont été livrés les 10 et 13 mars 2017 et le chantier a débuté mardi 14mars.

Inauguration du chantier: 1er coup de daba par le Maire, Robert Ansama TOGO, en présence de Ghana TOGO, le puisatier et entrepreneur EBTP

La prière avant le début des travaux en présence du chef du village et élu de la commune de Timessegou; sacrifice du mouton: offert par la population; remerciements de la population

   

♦ Photos en date du 13 mars 2017: creusement de la tranchée en vue du coulage du béton

Ferraillage et coulage béton du fond; le 23 mars 2017: coffrage et façonnage du caniveau en U; gâchage ciment, gravier

                    

 

Vue générale du caniveau d’évacuation des eaux pluviales le 23 mars 2017

      

♦ Préparation des dalles: coffrage, ferraillage; coulage du béton; détail:

     

♦ Les femmes du village assurent les repas des intervenants extérieurs pendant toute la durée du chantier:

♦ Photos du caniveau E.P. les 12-13 avril 2017:  la pose des dalles de recouvrement et terrassement:

          

 

         

 

          

 

          

♥♥♥ Témoignage de l’entrepreneur, Monsieur Abdoulaye ARAMA:

 » Nous sommes en fin des travaux, donc la fermeture du canal avec les dalles pré fabriques et mobilisable par la force humaine même en cas d’obstruction par des débris ou du sable. »

 » Les travaux se sont déroulés dans des très bonne conditions sans incident, la population est très contante. Nous allons mettre un comité de surveillance des travaux avec l’appui du maire, du chef du village et des autres notabilités pour la pérennisation de cet ouvrage aussi important pour la population.

Au nom des bénéficiaires nous vous disons grand merci. »  ♥♥♥

♦ Photos de l’avaloir le 25 avril 2017:

 

Photos du déversoir le 25 avril 2017:

 

♥♥♥ Nouveau témoignage de l’entrepreneur, Monsieur Abdoulaye ARAMA:

« Bonjour, ce soir par la grâce de Dieu, je vous ferais parvenir la liste du comité mis déjà en place. Cet comité est composé de femmes et d’hommes .

Pour le moment je suis un peu pris, Avant tous ca vous avez les remerciements du chef du village et des sages, jeunesse hommes femmes en un mot toute la population. Les salutations les plus sincères et très émouvant, il faut être sur place pour comprendre leur émotion. Nous de nôtres côté , nous vous remercions pour la la confiance et la bonne collaboration.

Salutations fraternelles. »

 

…… A suivre ………

 

 

Domaine sanitaire, Mali-médicaments s’implique aussi dans la sensibilisation des écoliers aux règles d’hygiène élémentaires:

 

« Toujours dans une logique de démarche sanitaire préventive et faisant suite à la session de formation  aux règles d’hygiène et notamment à la sensibilisation relative au lavage des mains, à destination des directeurs d’école et des responsables des comité de gestion des écoles (COGES) avec le concours de l’infirmier du dispensaire de Pel-Maoudé et comme formateur le pharmacien de KORO, deux « boites à idées » avaient été envoyées à notre correspondant local afin de les tester auprès de la population de Pel-Maoudé de deux écoles.

Depuis 2014, chaque année nous renouvelons avec succès la formation, assurée désormais par le médecin rattaché au nouveau CESCOM de Pel-Maoudé, la population en est très demandeuse et continuons d’acheminer les documents pédagogiques. En décembre 2017, 21 écoles en ont l’usage ou 3182 élèves peuvent en bénéficier.

P1000340 - Copie

Ces outils pédagogiques « Programme d’accès à l’eau en milieu scolaire – Boites à images Eau – Hygiène – Assainissement «  ont été mis au point par les habitants et leurs enfants de la région de Matam. Ils sont adaptés aux réalités du terrain en région subsaharienne. Cette outil pédagogique fait partie des ressources pédagogiques préconisées par PS-Eau (programme Solidarité Eau). Continuer la lecture de « Domaine sanitaire, Mali-médicaments s’implique aussi dans la sensibilisation des écoliers aux règles d’hygiène élémentaires: »

Domaine sanitaire, Mali-Médicaments s’implique aussi au niveau des écoles: formation de personnels, soins de premières nécessités.

Au cours de l’année 2014, pour répondre aux sollicitations locales, Mali-Médicaments avait décidé de doter les 8 écoles de la commune de Pel-Maoudé de « boites à pharmacie« . En fait, il s’agit de médicaments de première urgence, permettant d’administrer les soins afin d’éviter les infections, d’enrayer les septicémies, les diarrhées,… et de petits matériels de soins pour traiter les blessures.

Puis en 2015, à leurs demandes, trois écoles franco-arabes de la même commune ont été dotées elles aussi des ‘boites de premiers soins’.

remise medoc nov 2015 - Copie

En effet, des villages sont éloignés du bourg de Pel-Maoudé où se trouve le dispensaire de la paroisse de Pel et le dispensaire d’état, CESCOM, ouvert en 2016. Par ailleurs, certains parents estiment qu’il n’est pas nécessaire d’envoyer leurs enfants au centre de soins alors qu’ils en auraient besoin. En dotant les écoles de médicaments à large spectre, nous espérions tous que les problèmes de santé soient  ainsi traités de manière plus rapide et plus systématique. Les enseignants espéraient quant à eux une fréquentation plus importante et une meilleure assiduité de la part des écoliers. L’analyse des données sur la période 2014 – 2018 permettent désormais de l’affirmer. C’est un succès et une véritable attente de la population.

Cependant, un médicament quel qu’il soit doit être administré avec un minimum de connaissances. Avec notre correspondant local, Robert Ansama TOGO, nous avons organisé le 27 décembre 2014 une session de formation  à destination des directeurs d’école et des responsables des comité de gestion des écoles (COGES) avec le concours de l’infirmier du dispensaire de Pel-Maoudé et comme formateur le pharmacien de KORO.

En janvier 2018, la 4 ème session de formation a été dispensée par le médecin du CESCOM d’état de Pel-Maoudé: une formation de qualité et toujours très appréciée: 18 écoles concernées, 12 de celles-ci ont des latrines opérationnelles financées par Mali-Médicaments et construites par GHANA, notre chef maçon. A l’issue de cette formation, le nécessaire de soins de première urgence, les médicaments de base ont été remis, lot plus conséquent que d’habitude, du fait d’un achat auprès de la pharmacie d’un hôpital de Bamako. De plus, au moins un ballon de football, don de l’INF (Institut de formation de Football à Clairefontaine) a été remis à chaque directeur d’école, la santé c’est aussi le sport !!!!

  

 

Le Maire de Pel-Maoudé, le Médecin Chef remettant les médicaments et les pansements à un Directeur d’école.

⇒⇒⇒ Compléments – Archives:

Continuer la lecture de « Domaine sanitaire, Mali-Médicaments s’implique aussi au niveau des écoles: formation de personnels, soins de premières nécessités. »