Latrines écoles cycle I et II de Koporo Nà

En 2021, Mali-Médicaments a implanté ou complété l’équipement en toilettes dans les écoles de la commune rurale de Koporo Nà dans le cercle de Koro, contribuant ainsi à lutter contre le péril fécal.

Ecole publique second cycle de Koporo – Nà, commune du cercle de Koro : construction de deux blocs de deux cabines

Effectifs : 85 filles, 113 garçons soit 198 élèves qui bénéficient désormais de cette commodité. Forte demande de la population scolaire qui en avait appréciée les avantages lors de leur scolarité en cycle I .

Le chantier a débuté le 5 février 2021, en même temps que celui du premier cycle. Photos des fosses creusées et de l’installation du chantier, reçues de notre correspondant local le 17 février 2021 :

Photos des blocs de deux cabines transmises par notre correspondant local le 17 mars  2021 : Il reste juste à peindre les portes et le crépi.

Les toitures en tôle sont désormais ancrées dans la maçonnerie du bloc afin d’éviter leur arrachage par vent violent ou lors de bourrasque. Cela implique la création d’une ventilation en façade arrière.

Latrines achevées et fonctionnelles le 24 mars 2021:

Ecole publique premier cycle de Koporo – Nà, commune du cercle de Koro : construction de deux blocs de trois  cabines

Effectifs : 183 filles, 217 garçons soit 400 élèves.: il existait déjà un bloc de deux cabines mais au regard de l’augmentation des effectifs et de la fréquentation, il fallait fournir davantage de toilettes.

Photos reçues le 17 février 2021 et le 17 mars 2021:

latrines achevés elles aussi le 24 mars 2021.

A noter un »Plus » par rapport au projet initial :

La commune de Koporo Nà va être dotée d’une pompe de vidange de fosse montée sur un chariot à deux roues pouvant être tracté par un âne. Cet équipement, qui a déjà fait ses preuves sur la commune de Pel-maoudé et de Koporo Pen est dû à la générosité d’un des membres de Mali-Médicaments, don spécifique de 500 €, très sensibilisé à cette problématique et ayant déjà vu expérimenter ce dispositif au cours de sa carrière, notamment au moyen orient. L’acquisition du chariot équipé se monte à 350 000 F CFA soit 534 €. L’acheminement du dit équipement s’élève à 25 000 F CFA ou 38 €. Il sera la propriété de la commune de Koporo Nà, avec une gestion communale permettant d’assurer sa maintenance et d’assurer un revenu d’appoint pour deux personnes lors des prestations de pompage et d’épandage dans les champs.

——> Retour rubrique sommaire « Assainissement » —–>

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>

Adhésion

Faire un don défiscalisé

Où intervenons nous? Feuilletons ensemble l’Atlas.

Notre lieu d’intervention privilégié se situe donc:

Au Mali, région de MOPTI, cercle de KORO, commune rurale de PEL-MAOUDé et communes voisines, KOPORO-Nà, KOPORO-PEN, DOUGOUTOUNé I et II, et KORO.

Pel-Maoudé se trouve dans la plaine du Séno, qui s’étend depuis le long de la frontière du Burkina Faso jusqu’au nord-est des plaines du Gondo et du Sourou, et se caractérise par une courte saison agricole, des sols arables à texture moyenne bien drainés et à fertilité naturelle moyenne, une végétation de type savane arborée. Climat de type sahélien, chaud et sec, avec des vents pendant la saison sèche, qui durent d’Octobre à Mai. Pluviométrie variable de 350 à 500 mm par an (pluies faibles et irrégulières).

Zone rurale en pleine zone Dogon : l’agriculture, pratiquée par les Dogons cultivateurs, est l’activité socio-économique prédominante, centrée sur les cultures céréalières du mil (près de 90% de la superficie cultivée), puis cultures de rente telles l’arachide, le niébé, le fonio. Le maraîchage, culture principalement à vocation vivrière, est faiblement pratiqué mais en cours de développement, assuré essentiellement par les femmes. L’élevage, pratiqué surtout par les Peuhls. L’artisanat (artisanat traditionnel : forgerons, cordonniers, potiers, tailleurs, menuisiers et métiers du bâtiment) et le commerce sont des activités secondaires.

Contexte hydrogéologique : les formations sédimentaires de couverture d’âge tertiaire du Séno-Gondo renferment une nappe libre dans les dépôts détritiques issus du démantèlement des grès conglomératiques précambriens (Plateau dogon) reposant en discordance sur le socle birrimien. Ces dépôts sableux récents ont des épaisseurs de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de mètres. L’essentiel de la ressource en eau est issu de la ‘nappe libre’ grâce à des puits et de quelques forages relativement profonds (35 à 80 m). La ‘nappe libre’  est réalimentée par la provenance d’eau d’une nappe fossile profonde remontant par les fractures du socle ancien très fissuré.

En savoir plus sur les données géologiques et climatiques de cette région

——— Retour rubrique: « Où intervenons-nous? ——->

——————————–> Retour « Page d’Accueil » ———————–>

Aide alimentaire en 2018, en 2019

→ Le Contexte :

En 2019, notre correspondant nous a sollicité pour une aide alimentaire d’urgence au regard du contexte politique actuel:

De plus en plus de « Déplacés ». la population quitte notamment la zone située à l’est de Koro, zone très proche de la frontière du Burkina Faso, très instable, de plus en plus dangereuse. De plus, impossibilité pour les populations d’être dans les champs pour les semailles.

Par contre, elles ont commencées à Pel-Maoudé, mais pour la deuxième quinzaine de juin, de petites précipitation avec beaucoup de vent qui dessèche tout sauf le 27 juin où 34 mm de pluie sont tombés, ce qui malgré l’évapotranspiration importante permet la germination des graines de mil et de fonio. Depuis, des pluies intermittentes.

Robert Ansama Togo, Maire par ailleurs de la commune de Pel-Maoudé doit gérer un afflux important de « déplacés » soit regroupé en « camp » ou accueilli par des familles mais celles-ci n’ont plus assez de nourriture pour tout le monde. Notre correspondant héberge lui aussi des réfugiés chez lui. Les gens arrivent avec une charrette tirée par un âne et un bidon d’eau et c’est tout. D’après lui, ils sont hagards et ils ont tout perdu. Peu d’ONG réagisse en ce moment du fait de l’instabilité. Quant à l’état, il est « défaillant » pour le moment, le gouverneur a été « remercié » suite au dernier massacre qui a eu lieu dans un hameau Dogon sur la falaise de Bandiagara, ce qui a pour conséquence l’absence d‘interlocuteur. L’armée est un peu plus présente cependant.

D’où sa demande afin de l’aider à nourrir au mieux la population.

Un sac de 50 kg de riz vaut actuellement sur le marché des grossistes 15 000 F CFA (22.87€), un sac de mil de 100 kg 16 000 F CFA (24.39€).

Après consultation et accord des membres du Conseil d’Administration, un virement de 2 000 € a été effectué. 4 t de mil et 2.2 t de riz achetés !!!!!

→ Facture aide alimentaire Juillet 2019

Photos de la distribution:

Ansama Robert Togo le Maire de Pel Maoudé

 » Merci pour l’initiative, pour penser à ces populations qui sont dans la guerre, dans la famine, dans la misère, j’ai reconnu mes vrais amis en cette période de difficultés et à tout moment »


En 2017, les récoltes de mil, petit mil, fonio, niébé, arachnides ont été catastrophiques.Plusieurs facteurs se sont conjugués: de grosses chaleurs, un volume de précipitations très moyen , autour de 540 mm, et surtout très mal réparties. De grosses pluies en fin de saison ont provoqué des maladies, la pourriture des récoltes ou une moindre conservation.

Par ailleurs l’instabilité politique n’a pas permis de récolter partout, surtout dans la partie située à l’est de Koro. Elle a engendré un afflux de population.La saison 2018 avec ses grosses chaleurs a engendre elle aussi de la sécheresse provoquant notamment une transhumance plus importante de la part des éleveurs Peuls, d’où des tensions inter-ethniques et davantage de population à nourrir.

→ L’aide alimentaire :

Le Maire, Monsieur Robert Ansama TOGO a saisi les autorités compétentes de l’état malien afin d’obtenir une aide pour nourrir la population et faire ‘la soudure’ pour les semences dès le début de la saison des pluies de 2018. Il a obtenu 16 t de céréales.

Par ailleurs, il avait anticipé ce problème dès l’automne 2017 en sensibilisant les membres de l’association afin d’éviter une famine.L’association a débloqué des fonds qui ont permis d’acquérir 4,5 t de nourriture, pour moitié blé et l’autre riz, avant que les cours de ces denrées flambent.

⇒ La distribution en photos:

La population est très contente de cette opération, elle est reconnaissante au Maire pour son action, sa détermination et son implication et remercie aussi l’association Mali-Médicaments pour sa contribution.

Ci-dessous, dans l’entrepôt, Monsieur Le Maire.

——-Retour rubrique « Actions sanitaires » ——->

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>