EPI Solidarité mali 2022-2023 avec le collège Le Racinay

Les 10 et 12 octobre 2022, l’équipe de
Mali-Médicaments a renouvelé son action de partenariat en intervenant dans
toutes les classes de 5ème de l’établissement.

——> prendre connaissance en détails, en photos de cette première phase pour l’EPI solidarité Mali 2022-2023.

Article en cours de rédaction: il est complété au fur et à mesure des différents évènements sur l’année. Merci de votre compréhension

–> Retour rubrique « Nos activités » —>

———> Retour « Page d’Accueil » ———->

Foire Saint Matthieu à Houdan, le village des Solidarités

Les samedi 24 et dimanche 25 septembre 2022, la Ville de Houdan a organisé la 952e Foire Saint Matthieu « Sous le signe de la culture africaine ».

Pour l’occasion, YCID a organisé et participé au « Village des solidarités » en associant 10 associations membres, dont Mali-Médicaments : 

Mali-Médicaments a partagé un stand avec l’association ADVO (Association pour le Développement des Villages d’Oushagram ) pendant toute la durée des festivités au cours du weekend: un samedi pluvieux, maussade, avec peu de fréquentation et à l’inverse un dimanche ensoleillé avec beaucoup de monde,

L’association a exposé des photos, des posters témoignant de nos dernières réalisations ( Puits de Koporo-Pen et de Gansegou , réhabilitation et remise à niveau du puits d’Ogossaïe, les latrines dans les écoles, nos mini-réseaux d’assainissement permettant l’évacuation des eaux pluviales au moment de la saison des pluies, le dernier en date à Ogossaïe), dotation d’équipement (chariot dit de pompage des fosses permettant la pérennité des latrines et la valorisation des excrétas), de notre participation au Forum de Dakar, de nos campagnes de formation, d‘aide alimentaire, …

En grande discussion avec le Maire de Houdan et Président d’Y-CID, Monsieur Jean Marie TéTART, devant notre stand avec l’équipe de Mali-Médicaments:

Des échanges, quelques questionnements du public, de l’intérêt, beaucoup de contact avec les autres participants du village et les membres de l’équipe d’Y-CID, … et le temps de repos à la fin de la journée !

Un visiteur important pour Mali-Médicaments, voire pour la vie d’autres associations, la visite de l’Évêque de Versailles, Luc CREPY.

Au cours de la matinée du dimanche, juste après la messe célébrée par l’Evêque, Le Président de Mali-Médicaments, Jean Claude BEUF échangeait avec Jean Marie TéTART, Président d’Y-CID et avec Cédric LE BRIS, administrateur, sur le déroulé de l’opération « brioches« , prétexte à dons, qui hasard du calendrier était sur le même week-end que la foire. Les difficultés rencontrées notamment pour obtenir les autorisations de vente au niveau de certaines paroisses et d’une manière plus large la collaboration avec l’institution religieuse (intervention dans les établissements religieux en étant un autre exemple) étaient au centre de nos discussions. Jean Marie TéTART a proposé que dans un avenir proche, nous nous rendions à l’évêché afin d’essayer de faciliter les collaborations entre le milieu associatif et les institutions religieuses, la solidarité étant une valeur commune à nos deux mondes: il serait en effet judicieux de coopérer, nos valeurs étant les mêmes.

Deux heures plus tard, Jean Marie TéTART accompagné de Monseigneur Luc CREPY se rendaient sur notre stand où le Président de l’association a pu de vive voix lui faire part de notre raison d’être, de nos actions et exposer l’intérêt d’une rencontre formelle entre lui-même et Y-CID.

De la droite vers la gauche: Luc CREPY, Jean Claude BEUF, Jean Marie TéTART, un des artistes de la troupe des zappeurs congolais

Et le prêtre chargé de la communication au sein de l’évêché nous a rejoint pour un pas de danse « dit de l’équilibre ». Un grand moment ! et qui a attiré beaucoup l’attention !

D’autres visiteurs inattendus devant notre tente !

Plusieurs temps du conte étaient proposés par Mali-Médicaments, mais les conditions météorologiques ne s’y prêtaient pas, le public était pressé de se mettre à l’abri et au chaud. Cependant, Brigitte BEUF a sollicité quelques oreilles et elles étaient très attentives et ravies !

Dimanche matin, notre plus jeune adhérent, Georges, avec le concours de son papa Cédric LE BRIS, a proposé à la vente des cafés et des muffins, « faits maison » et avec des produits « locaux » (mangue, papaye,...)

Et comme il faisait froid et que cette placette n’était pas très fréquentée, le stand s’est délocalisé près de l’église, où il a rencontré plus de succès, puis est revenu devant le stand. C’est Georges qui faisait le service !!!

Cette initiative a complété la recette due à la vente d’objets d’artisanat dogon exposés sur notre stand.

Mais il restait beaucoup de muffins vers midi, Georges en a offert, notamment aux membres d’Y-CID et à un certain nombre d’exposants. Les gâteaux, le café et l’attention ont été très appréciées. De même que les sachets de verveine distribués en fin de journée.

Un week-end chargé pour Mali-Médicaments, de la présence, de l’investissement, de la mobilisation mais aussi beaucoup de plaisirs !

Merci à Jean-Marc GILANT, notre trésorier, à Marguerite DURAND, notre secrétaire, à nos administrateurs, Catherine PELRAS, Alain DURAND, Cédric LE BRISb et à son fils Georges, à Brigitte BEUF et à Jean Claude BEUF, le Président.

Pour terminer cet article, si vous le souhaitez, nous vous invitons à partager quelques instantanés pris au cours des différentes animations qui se sont égrenées tout au long du week-end et des vidéos (pour l’ambiance !):

Et bien sûr, un incontournable à la Foire de Houdan !

—-> Retour rubrique « Journées événementielles » ——>

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>

Aide alimentaire 2022

Pour la 3ème année consécutive, Mali-Médicaments a octroyé 2 000 € afin d’acquérir des sacs de riz. Sur l’ensemble du territoire malien, il n’ya plus plus de mil disponible, ni aucun autre céréale. D’où des difficultés encore plus grandes pour se nourrir en début de période dite de « soudure » pour la population, en raison de récoltes médiocres ou moyennes des années précédentes, de difficultés de mettre en œuvre toutes les terres cultivables du fait des troubles, de l’insécurité, conjugués à l’afflux de « Déplacés » et à une grande sécheresse.

53 sacs de 50 kg de riz distribués le 7 juillet 2022:

Répartition après consultation des Chefs de village puis enlèvement par les différentes délégations

Notre priorité c’est de fournir une aide alimentaire.

Constat après cette 1ère dotation et en cette pleine période de saison des pluies:

Du fait du contexte géopolitique, des conjonctures climatiques et des enjeux politiques, tant internes qu’externes, force est de constater que l’absence de céréales (mil, petit mil, fonio, …) dans les foyers, que la pénurie sur les marchés est toujours présente, que l’inflation est de plus en plus galopante, …, et en conséquence une réelle famine perdure. Malheureusement sur le secteur de Pel-Maoudé, nous sommes la seule association présente et active.

Le 13 août 2022, nouvelle distribution d’aide alimentaire financée grâce à un deuxième virement de 2 500 € que Mali-Médicaments a à nouveau attribué au regard de cette grave crise alimentaire.

Face à ces difficultés à s’alimenter, 70 sacs de 50 kg de riz ont été attribués et distribués sur le bourg et les villages dépendant de Pel-Maoudé.

Au nom de ses administrés, des plus démunis, Le Maire nous remercie infiniment pour ces aides. La population nous en est très reconnaissante.

Vous pouvez les soutenir, les aider: Faire un don défiscalisé

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>

Les balbutiements de Pel-Maoudé dans le domaine de l’assainissement non collectif

Suite à notre visite de Dakar, à l’occasion du 9ème Forum Mondial de l’Eau 2022, force est de constater que cette agglomération tentaculaire de plus de 4 millions d’habitants recensés, sans les « Déplacès » et les « Réfugiés », coincée qui plus est dans une presqu’île, est source de toutes les pollutions et d’embouteillages monstres tous les jours.

Des réseaux d’assainissement d’eaux pluviales et des « Tout à l’égout » défaillants ou inexistants !

Mal entretenus ou pas du tout! Obturés par les déchets, notamment plastiques et par le sable ( la plupart des routes ne sont pas goudronnées d’où le sable sature les avaloirs).

Un chantier permanent: tout est commencé, en attente, les gravats ne sont pas évacués,..

Des rejets directs à la mer !

Il est évident que pour les capitales et les grandes agglomérations, l’assainissement demande des investissements d’infrastructures, des coûts de maintenance et de fonctionnement énormes dont peu de villes disposent !

Le Sénégal, la ville de Dakar recherchent des solutions et souhaitaientla tenue du 9ème Forum Mondial de l’Eau sur son territoire: c’est la première fois qu’une telle manifestation se tenait en Afrique !

Et pour les villes moyennes, quelles solutions?

Y-CID (Groupement d’Intérêt Public Yvelines Coopération Internationale et Développement) tenait un stand au Forum pour présenter les actions solidaires, les solutions apportées par ses membres: associatifs, collectivités territoriales, comités de jumelage, partenariat d’entreprises.

——-> Prendre connaissance de la plaquette d’Y-CID

Pour cette manifestation de rencontres internationales et d’échanges de pratiques, Y-CID avait organisé un concours sous forme de vidéos courtes illustrant des solutions au problème de l’Eau mis en oeuvre par certains de ces adhérents ( Association Mali médicament et sa réalisation d’une canalisation d’évacuation d’eau pluviale au Mali, Association ADEGAM, Association de Développement du village de Gassa au Mali et sa création d’un système d’adduction d’eau potable, ONG Interaide et son projet de construction de latrines en Haïti, Comité de jumelage de Viroflay et ses travaux de renforcement en eau pour le centre de formation de Kolokani au Mali, Collectivité de Noisy-le-Roi et son projet de création d’un service d’assainissement non collectif au Liban.) Voir les vidéos et les outils de la campagne de plaidoyers

Mali-Médicaments lauréat du concours et présent à Dakar!

Le Président d’Y-CID, Jean Marie TETART, la vice-présidente, Marie Hélène AUBERT au nom d’Y-CID et du département des Yvelines ont animé des conférences et ateliers sur différents thèmes afin de mettre en évidence et de promouvoir la voie SPANC, (Service Public d’Assainissement Non Collectif) notamment pour les bourgades de taille moyenne ou les collectivités en cours d’équipements.

Cela évite les infrastructures de collecte, de réseau, remplacés par des camions de vidange, les investissements lourds pour les usines de traitement dites d’épuration, les coûts de maintenance et de fonctionnement.

——> Visionner la présentation support aux interventions

De gauche à droite, Marie Hélène AUBERT, 2ème vice-présidente du Département et vice-présidente d’Y-CID, La Représentante Maison des Yvelines, Jean Claude BEUF Président de Mali-Médicaments, Jean Marie TETART, Président d’Y-CID, Jeanne RUFFIN, Chargée de mission Eau-Assainissement-Déchets d’Y-CID

Et Mali-Médicaments ? Comment nous positionnons-nous? Domaine Assainissement, où en est-on ?

—–> les mini-réseaux d’assainissement permettant d’évacuer les E.P. (Eaux Pluviales) à la saison des pluies.

Ils permettent de lutter contre les maladies hydriques, d’assainir les cœurs de village, de pérenniser l’habitat, d’éviter les ravinements et de pouvoir circuler en toutes saisons. Nos avaloirs sont munies de grille, nos canalisations d’évacuation sont enfouies, ce qui évitent qu’elles soient obtruées par des déchets et des sacs plastiques.

Quatre ouvrages à notre actif à ce jour ! Timessegou en 2017, Tegoro en 2018-2019, Birga-Dogon en 2020, Ogossaïe en 2022

——–> les latrines, bloc de cabines « filles », bloc de cabines « garçons », toilettes « à la turc », couplées à des fosses étanches, vidangeables, ancrées au sol.

Mali-Médicaments a privilégié ce type d’infrastructure sanitaire en les implantant dans les écoles, quelle que soit la confession ou le statut public ou privé.

En 2022, nous en sommes à 26 écoles!

Notre politique est clairement affichée: Pas d’école sans latrines ! Pour lutter contre le péril fécal mais aussi pour l’égalité des chances filles garçons.

***** De 20218 à 2020 reportage photos des latrines de l’école franco-arabe de Tendeli, au niveau cycle II celles de Kambouro et de Pel-Maoudé,les écoles primaires de Téré, de Sogouro

***** De 2020 à 2021 reportage photos des latrines de Bigné-Nà, de Koporo-Nà cycle I, de Baragnagolé et de Koporo-Nà cycle II

Succès de ces implantations:

Tous les villages souhaitent être dotés de ces commodités ! Les communes et villages, au cours de la dernière élection municipale, ont intégré au niveau de leur PDSEC la maintenance de ces installations, l’entretien courant étant confié aux Comités de Gestion locaux. D’autres partenariats ont été noués par les autorités locales avec d’autres associations et ONG pour implanter les mêmes structures au niveau du marché de Pel-Maoudé, de la mairie, des lieux de culte,… Une généralisation est en cours !

De plus en plus de latrines privées ! La population apprécie grandement cette commodité.

> Pourquoi les installations sont – elles pérennes ?

Les fosses sont curables. Mali-Médicaments a acquis des chariots de pompage – vidange des fosses. Ainsi, après au moins un an de fermentation et de décantation, l’opérateur en toute sécurité et dignité envoie de l’eau bouillante en pression dans la fosse puis pompe le liquide en résultant. Celui-ci est épandu dans les champs.

> Comment ce service fonctionne-t-il ?

Le particulier désirant utilisé le chariot de pompage s’acquitte de la somme forfaitaire de 2 500 F CFA à 3 000 F CFA pour la journée auprès de la régie mise en place par la municipalité concernée ou sous la responsabilité du chef de village. Il peut curer autant de fosses qu’il  désire, d’où des regroupements de particuliers. Actuellement et en contre- partie, c’est le loueur qui épand dans ses propres champs.

Force est de constater la différence entre une champ « nourri » ou pas, que ce soit pour le mil ou le niébé.

Actuellement 4 chariots achetés par Mali-Médicaments ( 2 à Pel-Maoudé, 1 à Koporo-Nà village de Bérelli, 1 à Koporo-Pen) (1 en projet à Samani-Dogon) et 2 autres chariots par le partenariat commune à commune avec LE VIGAN.

> Pourquoi des Chariots tractés par des ânes ?

Seul l’axe partant de Mopti en direction de la frontière du Burkina Faso à Ouadilla, route dite du « poisson« , passant par Bandiagara, Bankass, Pel-Maoudé et Koro est goudronnée. Tout le réseau de desserte au sein du cercle de Koro est constitué de pistes, plus ou moins bonnes et difficilement praticable à la saison des pluies et en arrière saison, d’où la tractation par un âne. mali-Médicaments a expérimenté le chariot 4 roues et deux roues, ce dernier, bien de moindre volume stocké est désormais privilégié car très maniable.

Mali-médicaments contribue, pas à pas dans le cercle de Koro à offrir à la population la possibilité d’un Service Public d’Assainissement Non Collectif adapté aux besoins exprimés, aux contraintes du terrain.

——> Retour rubrique sommaire « Assainissement » —–>

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>

Adhésion

Faire un don défiscalisé