Fabrication artisanale de savon

Une de nos priorités du projet « « Aidons nos amis dogons dans la lutte et la prévention de la propagation du Covid 19» était de s’appuyer et de favoriser l’économie locale.

En conséquence, nous avons fait travailler le forgeron local pour la fabrication de trépieds pour les « stations de lavage des mains », les ateliers de couture pour la confection de masques en tissu et la petite entreprise locale de fabrication de blocs de savon, tenue par une femme, Béatrice TOGO.

400 blocs de savon produits pour cette campagne !

La recette : mélange de potasse, de beurre de Karité pour le « gras » et pour atténuer l’odeur d’huile du jus de gingembre, par ailleurs antiseptique naturelle.

Mali-Médicaments, de manière à pérenniser le lavage des mains, outil primordial dans la lutte de toutes les maladies hydriques, infectieuses et du COVID, a crédité une ligne budgétaire pour l’exercice 2021 afin  de passer une commande de savon pour approvisionner notamment les stations de lavage dans les écoles. Par ailleurs cette commande potentielle permettra d’asseoir le devenir de cette activité locale.

Le 14 février 2021 le Comité des Jeunes de Pel-Maoudé ont organisé la distribution des blocs de savon et des masques issus des productions locales à destination des habitants du bourg et des villages et hameaux de la commune.

——-Retour rubrique « Actions sanitaires » ——->

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>

Aidons nos amis Dogons dans la lutte et la prévention de la propagation du Covid 19

Photo envoyée par Robert Ansama TOGO, notre correspondant local: elle illustre bien notre demande de subvention exceptionnelle auprès d’Y-CID :

« Aidons nos amis Dogons dans la lutte et la prévention de la propagation du Covid 19 ».

Suite à la consultation des membres du Conseil d’Administration, nous avons répondu favorablement à  la possibilité de candidater à un Appel d’Offres de demande de subvention exceptionnelle, financée à hauteur de 80% par Y-CID pour aider à lutter contre la propagation du COVID 19 en Afrique.

=======> Le dossier de candidature illustré

Le projet est d’un montant de 3 964 €,  financé à hauteur de 80% soit 3 174 € par Y-CID, à charge pour Mali-Médicaments 790 €. Le réalisé se chiffre à 4 000 €. Il consiste en fourniture de petits matériels préventifs ( masques, thermomètre, canari pour nettoyage des mains, gel Hydro alcoolique,…) achetés au CSCOM de l’hôpital de Bamako, réparti entre les centres de soins de Pel-Maoudé, les écoles où nous avons implanté des latrines et les familles accueillant les « Déplacés », le tout sous la responsabilité du médecin chef du CSCOM, accompagné d’une formation adéquate dispensée par lui-même.  L’autre volet est d’aider la production locale: fabrique de savons, de trépieds pour les stations de lavage des mains, de masques en tissu.

Le projet a été conçu de concert avec le Maire de la commune rurale de Pel-Maoudé, le médecin chef du district sanitaire et bien entendu Mali-Médicaments.

Réunion le 14/10/2020 de finalisation de mise en oeuvre du projet entre le Maire et le médecin chef:

Les différentes commandes sont passées.
Le 23/10/2020, les colis sont réceptionnés provenant du Dépôt Répartiteur de KORO, pour un montant facturé de 684 500 F CFA, référence F54-338,900 000 F CFA, référence F 54- et d’autre part, ceux en provenance du Centre de Santé de Référence de la commune V de BAMAKO pour un montant de 947 300 F CFA, facture 01.
Les 30-31 octobre et 1er novembre des journées de sensibilisation et de démonstration sont organisées au niveau des villages et des hameaux par les équipes de soins.

Beaucoup d’attention, de l’intérêt en chaque lieu ! Beaucoup de monde, hommes, femmes, enfants, toutes générations confondues.(Cf. rapport du CCJP : villages impactés et nombre de personnes sensibilisées : 700 au total)

Des photos très « parlante » quant à la reconnaissance de la population vis-à-vis de l’opération menée contre le COVID 19.

Les jeunes du CCJP se sont déplacés avec leur moto personnelle. Un grand merci pour leur implication et ce en pleine période de récolte du mil. Bravo à eux. Merci aussi au Maire de la commune qui a su les intégrer, en faire des vecteurs et des ambassadeurs de la lutte contre la COVID 19.

Autre lieu d’intervention le 2 novembre 2020: ils ont profité de l’engouement de la population pour les rencontres de « lutte traditionnelle » pour y  effectuer aussi une sensibilisation.

Ci-dessous exemples d’affiches personnalisées, dupliquées et plastifiées envoyées à Pel-Maoudé afin d’entretenir les messages préventifs dispensés.

Lettres de remerciements des structures de santé de Pel-Maoudé :   

Les « stations de lavage des mains » ont été positionnées en différents lieux de vie : les CESCOM, par exemple le centre de soins d’état de Pel-Maoudé, photo de gauche ou à la Mairie de Pel-Maoudé, photo de droite, dans les enceintes des écoles, près des mosquées, …

Notre objectif était : « Donner les moyens à cette population de se prémunir contre le COVID 19 y compris pour les « Déplacés » voire de toutes maladies infectieuses au niveau du cercle de Koro, tout en favorisant l’économie locale ».

Objectif parfaitement atteint, même au-delà de nos espérances quant à la campagne de prévention et de sensibilisation.

Un grand succès, un réel impact sur la population.

Une mobilisation sans précédent  du comité des jeunes est à souligner une nouvelle fois, d’autant plus qu’ils sont prêts à s’investir sur d’autres sujets, le problème du SIDA et le paludisme notamment. Cette opération nous permet d’avoir un autre relais pour nos actions préventives au niveau Santé, d’autant plus important que plus de la moitié de la population a moins de 25 ans.

La radio locale de BANDIAGARA s’est fait écho de cette campagne. Elle a eu un retentissement au-delà du cercle de KORO. L’association PADEV-MALI nous a contacté pour conduire une action similaire sur le plateau de la falaise de BANDIAGARA et a relayé notre article dédié à cette opération au niveau de ses réseaux.

En conclusion, les effets attendus du projet se sont donc réalisés pleinement.

Une autre de nos priorités était de s’appuyer sur l’économie locale :

Mission là aussi pleinement remplie.

Pour la confection des masques ‘tissu’, 828, nous n’avons pas fait travailler un seul atelier de femmes, comme initialement prévu, mais dix y compris le tailleur traditionnel. Ainsi, tous les couturiers locaux ont bénéficié d’une commande et ont choisi leurs propres tissus, ajoutant ainsi leur touche personnelle.

Une photo de la fabrication artisanale de blocs de savon, 400, par Béatrice TOGO : en savoir plus ?

Un beau projet, merci à tous les acteurs, à Y-CID.

——-> Retour sommaire: Y-CID = Partenaire ———->

—————————-Retour rubrique « Actions sanitaires » ——->

—————> Retour « Page d’Accueil » ——————-——>

Canalisation d’évacuation E.P. à Birga-Dogon en 2020

Un grand succès !!! Une mobilisation de la population extraordinaire ! Une grande satisfaction des villageois !

=> Consulter le reportage photos: l’état des lieux, pourquoi cet ouvrage? Le chantier, l’état des lieux après des pluies diluviennes,…

——> Retour rubrique sommaire « Assainissement »—–>

——————————–> Retour « Page d’Accueil » ———————–>

Nos actions avec notre partenaire, le collège Le Racinay au cours des années scolaires 2019-2020 et 2020-2021

Du 19 au 25 novembre 2019 et du 12 au 17 novembre 2020, le Président et le trésorier sont intervenus dans chaque classe de 5ème y compris la SEGPA, au collège Le Racinay, en accord avec la Direction et à la demande des équipes éducatives sur les thèmes de l’eau, cette richesse si mal partagée, l’accès à l’eau, les maladies hydriques et la raison d’être d’une association solidaire. Ils ont mis en avant l’état d’esprit de notre aide, en s’appuyant notamment sur le contenu de la charte yvelinoise. Un PowerPoint, élaboré à partir des photos illustrant nos réalisations au cours de la période 2018-2020, en partenariat avec Y-CID, a étayé et illustré nos propos.Avant nos interventions les professeurs d’histoire géographie, mesdames Patricia OLLIVIER, Sophie FISCHER avaient travaillé avec leurs élèves sur l’Afrique, le sahel. et pourquoi une solidarité est-elle nécessaire entre les pays du nord et du Sud.

——-> Photos interventions novembre 2020:

——> Photos interventions novembre 2019:

Une excellente écoute, beaucoup d’intérêts suscités, des questionnements, des demandes d’approfondissement et une réelle exploitation des données par les professeurs. A noter en 2020, une promotion d’élèves très réceptive et sensible à la notion de solidarité et de partage.

Chaque classe, en 2019, a poursuivi leur propre travail d’investigations et d’approfondissement en fonction du souhait de l’équipe enseignante : en arts plastiques notamment sur les masques, en musique, en SVT avec madame LABARRERE ,…et même en mathématiques avec madame karine MOUNIER (prix de revient, d’achat, bénéfices,…, pourcentages, calcul de valorisation, …, emploi de tableur).

En 2020, il en est de même avec quelques particularités.

« Nous avons décidé d’axer notre EPI 5ème (Enseignement pratique interdisciplinaire) sur « Solidarité Mali ». Les collègues de français seront, cette fois-ci, intégrés à l’EPI et pensent travailler sur un carnet de voyage évoquant le Mali.

Les classes de 5ème 3.5.6, travaillent en EMC (‘Enseignement Moral et Civique, créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République) sur la solidarité:

La classe de 5ème 2 a accueilli le mardi 2 février Monsieur DESJEUX Bernard, auteur – reporter – photographe et administrateur des Editions GRANVAUX pour un témoignage de ses nombreux voyages, le Mali tenant une place particulière dans son cœur. (Notes de voyage en 5ème2 au Collège Le Racinay)

Une séance pour définir la notion avec élaboration d’une carte mentale sur Popplet

Une séance d’étude de la chanson  » Solidarité’ sur l’album Lamomali de M et du clip pour faire le lien avec le Mali (et le travail effectué en musique par Sabine).

Avec l’aide de leur professeur, Madame Christelle CELLERIN, la classe de SEGPA va travailler à partir de documents fournis par Mali-Médicaments sur l’agriculture, la vie au quotidien, la culture et les traditions, sur les conditions de scolarité à Pel-Maoudé. Ces documents serviront aussi de ressource pour l’élaboration des « carnets de voyage » élaborés par les élèves de 5 ème en français.

-> Exemple d’exercices proposés en mathématiques aux élèves.

En 2019, une classe a mis en pratique la notion de solidarité en assurant toute une campagne d’affichage annonçant la vente de brioches pendant la récréation à notre profit.

Pour 2020, les ventes, suivant le même principe, sont programmées le 7 et 8 décembre 2020.

—–> En 2020: un exemple d’affiches conçues par les élèves:

=====> En voir plus Beaucoup de travail de la part des élèves, de la recherche, de l’originalité, pour certains « un travail de professionnel »!

=====> Copie communiqué à destination de tous les collégiens et Parents d’élèves.

Tous les records de vente battus au sein d’un établissement scolaire! Un très grand élan de solidarité ! Impressionnant, émouvant, faisant « chaud au cœur » !

Quasiment 13 plateaux de brioches vendus sur deux récréation. Rupture de stock ! Et des élèves donnant spontanément leur pièce de 2 €, ou des dons, et pour une élève, une mini collecte de pièces jaunes. Les bénéfices permettent de financer 3 m de creusement de puits, ce sera en janvier 2021, le chantier de POMORODJOU qui débutera, grâce à ce complément de recettes pour l’association.

======> Copie communiqué de remerciements à destination des élèves, des équipes pédagogiques, de la direction du collège


—–> En 2019: Exemples d’affiches couvrant les murs de l’établissement

Une grande mobilisation d’où une vente de 8 plateaux en deux récréations de 15 minutes. Nous n’avions plus de brioches à vendre mais au moins une quinzaine d’élèves nous ont donné leur 2 € pour le Mali. Geste de solidarité ‘gratuite’ de ces jeunes à souligner. Bravo !

Un des objectifs des enseignants était de concrétiser la notion de solidarité,

Bravo à eux ! Félicitations aux élèves !

En 2019, le professeur de technologie, Ilias EL BAKRI, animant le club « Solidaire » du collège, 15 élèves volontaires de 3ème, a souhaité aussi notre intervention sur deux créneaux de pause méridienne. Nous avons évoqué avec eux la vie d’une association, son statut, ses ressources, les actions à mener,… Ce club, première année d’existence, travaillait pour une association marocaine sise à Dreux (remise en état de vélos, acheminement sur place ainsi que de colis de vêtements). Un excellent contact avec le professeur, avec ses « jeunes ambassadeurs » de la Solidarité, les bases ont été jetées pour œuvrer de concert l’an prochain avec la réalisation d’actions, mais malheureusement ce professeur a été muté.

Ce même professeur, très enthousiasme, a commencé à travailler sur la création d’une signalétique (exemple plaque avec le nom du puits, les logos d’Y-CID et de Mali-Médicaments, la date d’achèvement) mais aussi des plaques porteuses de message d’incitation au respect des règles d’hygiène (lavage des mains,..).par rapport à nos actions en cours au Mali avec ses classes de 6ème avec pour objectifs la conception, la programmation et la maîtrise d’une imprimante 3D. L’association a indiqué aux élèves les contraintes et ses vœux. malheureusement le partenariat s’est interrompu totalement suite aux mesures de confinement liées au COVID 19. Ce beau projet n’a pas pu aboutir.

A signaler aussi une vente d’objets d’artisanat dogon organisé au niveau du personnel de l’établissement chaque année.


Un réel succès ! Un très beau partenariat qui s’installe, s’étoffe dans la durée. BRAVO et merci à tout le personnel du collège pour leur accueil, leur travail, l’accompagnement très attentif de leurs élèves.

A l’année prochaine…Le principe a d’ores et déjà retenu pour novembre 2021!!!

–> Retour rubrique « Nos activités » —>

———> Retour « Page d’Accueil » ———->