Nos projets puits

♦ POURQUOI FINANÇONS-NOUS
LE CREUSEMENT DE PUITS ?

C’est surtout à partir de 1996, après avoir été alertés à l’occasion de notre vingtième anniversaire par l’un de nos correspondants locaux, Baboua TRAORé, médecin à l’époque sur le terrain, que nous nous sommes tournés vers cette activité.

puits

Beaucoup de gens en effet souffrent de pathologies liées à la consommation de l’eau des mares qui se forment à la saison des pluies et vers laquelle ils se tournent faute de puits dans leur village, afin de s’épargner des kilomètres de marche à pied multi journalière jusqu’au point d’eau potable le plus proche.

Il s’est avéré alors beaucoup plus efficace de remédier au mal en s’attaquant à sa cause plutôt que d’en soigner indéfiniment les conséquences par des envois répétés de médicaments.

Mais alors nous est venue cette question : Comment se fait-il que des villages se soient édifiés là où l’eau potable est difficile à trouver ? Ce dont nous nous sommes rendus compte très généralement, c’est qu’à l’origine, l’eau était facile à trouver, mais qu’après plusieurs années de sécheresse certaines nappes sont descendues d’une profondeur moyenne de 12 mètres à moins 40 ou moins 60 mètres et parfois plus.

puitsDe 1996 à 2006:

Elles ont très souvent quitté des couches sédimentaires tendres pour s’infiltrer sous des roches dures, d’où la nécessité de recourir à du matériel et des compétences difficiles à réunir à l’échelle d’un village. N’ayant pas nous-mêmes de gros moyens, à cette période, nous avions choisi d’intervenir simplement en complément de financement, en fonction des demandes et de l’état de nos finances.

Chaque année, nous donnions ce que nous pouvions pour les villages aidés autour de Pel-Maoudé, et chacun savait parmi nos correspondants locaux, que s’il manquait des explosifs pour faire sauter une roche et atteindre l’eau, ou s’il manquait des buses ou du ciment pour consolider un puits, on pouvait puiser dans la « cagnotte « .. Ce que nous demandions en contrepartie, c’était d’avoir le plus de détails possible sur ce que devenait notre argent, l’évolution des chantiers et ce qu’il restait à faire. D’où une correspondance étroite, entre autres avec les équipes de puisatiers qui, heureusement pour elles, ne dépendaient pas que de nous.puits enfants

Au moins une autre organisation humanitaire très puissante était à leurs côtés, nous complétions au cas par cas et l’aide des villageois était loin d’être négligeable.

♦ De 2006 à 2009:

Mali-Médicaments s’est retrouvé seul acteur sur le terrain et en conséquence seul à supporter le coût total des matériaux et le financement de la logistique (maintenance et entretien du compresseur, dynamite,…). Nous nous sommes concentrés sur le cercle de Koro.

—-> Par exemple, en 2007, le puits d’Ogossaïe, 75m de profondeur.

  

♦ De 2009 au jour d’aujourd’hui:

Nous poursuivons les creusements de puits ou les réhabilitations, cependant pour augmenter notre réactivité face à la demande de nos amis maliens, nous avons recherché des partenariats, nous avons travaillé de 2009 à 2015 avec le Conseil Général des Yvelines, service solidarité – coopération internationale, pour la réalisation de certains d’entre-eux. A partir du 1er janvier 2016, le Groupement d’Intérêt Public, GIP, dénommé Yvelines Coopération Internationale et Développement, Y-CID a repris à son compte les actions du département et essaye de créer une synergie entre tous les acteurs. Mali-Médicaments en est membre fondateur. C’est aussi notre nouveau partenaire privilégié (voir le projet en cours 2016-2017: Formulaire_FSI-Y )

 Inventaire des puits réalisés en photos de 2007 à 2012

Ogossaïe 75m, Pel-Maoudé 25m, Bire-Goran 35m, Guinawolo 45 m, Timessogou 35 m, Temegolo 35m

Inventaire des puits creusés en photos de 2012 à 2015

Manibouro 35m, Tougniri 42m, Guidourou 35m, Baragnagolé-Wilwal 35m, Tendely 35m, Wagourou 45m

> Inventaire des puits de 2015 à 2017

Et pour 2015:  Sougourou-Dagnan 42m

SAM_0093[1] - CopieSAM_0095[1] - CopieSAM_0133[1] - Copie
et Biré-Dogon, 40 m, inauguré pour Noël 2015

Birga 3 - Copie

⇒⇒⇒Reportage photo: inauguration du puits de Samani-Dogon, quartier de l’école, en 2018, Partage de l’eau et Bénédiction

♦ A combien revient un puits?

Estimation chiffrage poste par poste du creusement d’un puits de 35m de profondeur en terrain meuble en 2012

Précisions techniques :  

Nos points d’eau réalisés sont des puits à large diamètre :

Pas de forage ni de pompe afin d’éviter tout risque de grippage ou d’ensablement, évite aussi les problèmes de maintenance et l’approvisionnement en pièces de rechange.

 Accès à un grand nombre d’utilisateurs en même temps, favorise la vie du village : respect de leurs traditions. Le Puits est un lieu d’échanges, de rencontres pour la communauté des femmes et leurs enfants.

Accessibilité à tous y compris au peuple Peul (ethnie nomade, gardienne et éleveuse de troupeaux).

 ils sont creusés, busés, ferraillés :

    • Pas de risque d’éboulement, d’infiltration d’eau polluée, pérennité de l’ouvrage
    •  support peu propice aux développements des champignons, moisissures, à l implantation de colonies de chauves-souris  (déjections)
    • contrairement aux parois brutes et aux moellons employés anciennement par certaines associations.vue d'ensemblecoffrage de bétonnage

  équipés de margelle :

    • Plus pratique, permet de poser le bidon ou l’outre de puisage.
    • Sécurité, évite de basculer dans le puits. 

 de deux demi-couvercles :

    • Salubrité
    • Sécurité
    • Evite aussi l’évaporation

de deux portiques :

–  Accès à un grand nombre d’utilisateurs en même temps

–   Plus pratique 

  • d’un enclos cimenté :

Propreté, salubrité, les utilisateurs se déchaussent à l’intérieur de l’enclos.

Evite le vagabondage des animaux.

à l'interieur de l'enclos, les pratiques...abreuvoir pour les animaux

 

  •  et d’un système de récupération des eaux au sol pour un point excentré d’abreuvage des bêtes.

Depuis 2010, systématiquement il est procédé à l’indication par plaque ou gravée dans le béton de la margelle du nom de l’Association et de ses partenaires.

Bire-Goran 2010

⇒⇒⇒ En savoir plus:

Nous vous invitons à consulter les documents suivants:

♥ Présentation power point: thème les puits ♥

Power point: De l’eau en quantité et qualité, des latrines pour de meilleurs conditions sanitaires ♣

Une charte de qualité respectée!!! Des puits dits « exemplaires »

Un défi à relever: 48% des besoins en eau sont couverts!!!!

(situation au 01/01/2017)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *