Intervention du correspondant malien à l’école primaire de Sonchamp pour les 40 ans de MALI-MéDICAMENTS

Dans le cadre des festivités à l’occasion des 40 ans de l’association, les élèves de deux classes primaires de l’école  » la Genêtière »de la commune de Sonchamp ont pu bénéficier d’un témoignage direct de la part de notre correspondant local au Mali, Robert Ansama TOGO. La trame de l’intervention était le quotidien d’un jeune de 10 ans à Pel-Maoudé en pays dogon rural au Mali. Mais beaucoup d’autres sujets ont été abordés, les enfants avaient préparé beaucoup de questions. Ils ont été enchantés, passionnés à la grande satisfaction de leurs enseignantes, Anne Laure RESNIER et Catherine JARRI.

SAMSUNG
jeudi 7 avril 2016 – Ecole primaire de Sonchamp

IMG

♥♥♥ Pour remercier Robert de son intervention, les élèves, dès le lendemain, ont apporté à leur enseignante, Anne Laure RESNIER, des cadeaux à destination des enfants maliens: raquettes, ballons de basket, de foot, corde à sauter, des billes, une toupie,… ♥♥♥

♥ Geste très généreux de leur part. Robert était ému, les membres de l’association aussi ! ♥

QUELQUES IMPRESSIONS DES ELEVES recueillies par leur enseignante:

♦ « Ça m’a étonné la profondeur de la nappe phréatique dans les puits. Le nombre d’élèves dans une seule classe et le nombre d’élèves par table aussi.

Les latrines ne sont que deux par école et il peut y avoir jusqu’à 600 élèves. Parfois il n’y a pas l’électricité au Mali et ça m’a choqué. » Thibault

♦ « J’ai bien aimé que Robert soit venu pour nous raconter des choses intéressantes sur le Mali. Les écoles ont dans une classe beaucoup d’élèves et il faut aller chercher l’eau au puits tous les matins. Cela m’a étonné de savoir que des enfants s’inscrivent eux-mêmes à l’école plutôt que d’aider les parents. » Chloé

SAM_0229 - Copie

« J’ai été étonné par la pauvreté de ce pays et les enfants qui essayent d’acheter des ballons pour la cour de récréation. Ils sont plus d’une centaine par classe et seulement que deux toilettes pour les garçons et deux toilettes pour les filles. » Flavien

« J’ai trouvé que Robert Togo était un très gentil monsieur. J’ai beaucoup aimé cette intervention très intéressante car on a appris des choses sur le Mali, sur l’école (exemple : 600 élèves dont 120 par classe) Et ce qui m’a le plus touché c’est l’Association Mali Médicaments car c’est grâce à elle que les femmes n’ont plus besoin de faire des kilomètres et des kilomètres pour aller chercher de l’eau, qu’il y a des dispensaires pour les Maliens malades. Bref ! Ça m’a touchée ! »  Zina

♦ « J’ai bien ressenti que là-bas le monde est beaucoup plus difficile qu’ici. Je vois bien que je ne pourrais pas vivre là-bas même si la vie s’est améliorée. Je me souviendrai toujours qu’il faut énormément de Francs CFA pour faire 1 €. Et je ne t’oublierai pas Robert car j’ai appris des choses qui resteront pour la vie. Merci !  » Raoul

« L’intervention de Robert m’a énormément plue. J’ai trouvé impressionnant le nombre d’élèves par classe et qu’ils soient si sages, ces enfants ! Une chose qui m’a choquée c’est qu’il n’y a pas de toilettes ou latrines dans toutes les écoles. En conclusion, ça m’a vraiment plue et touchée et je ne remercierai jamais assez Robert de m’avoir appris toutes ces choses. »  Louna

SAM_0232 - Copie

« Robert nous a parlé que dans une classe d’école, il y a jusqu’à une centaine d’élèves et qu’il n’y a pas toujours de toilettes. Mais de plus en plus, grâce à Mali Médicaments et grâce à eux, il y a plus de puits et les femmes ont moins de marche à faire pour l’eau. Aussi comment les Maliens recyclent. Par exemple : une tôle de camion pour faire un petit fourneau. Du coup ils m’ont beaucoup étonnée : on devrait essayer de prendre exemple sur eux !  » Sarah

« Jeudi Robert est venu pour parler du Mali. La vie est difficile là-bas. On ne se rend pas compte de la chance qu’on a. On sait qu’il ne faut pas gâcher maintenant. Beaucoup de choses m’ont étonné comme le nombre d’élèves par classe, le nombre d’enfants par famille.Merci Robert de nous avoir appris tout ça ! Bon retour ! «  Lucas

« Jeudi après-midi Robert est venu à l’école. Il venait du Mali. Ce qui m’a touché c’est que les enfants n’avaient pas beaucoup d’affaires d’école. Il y a 120 à 160 enfants dans les classes et j’ai été impressionné car ils récupèrent des matériaux et ils font des objets avec. Ce qui nous a plu avec les garçons c’est qu’au Mali ils font aussi du foot ! Trop cool ! »  Kéliann

SAM_0238 - Copie

« Ce qui m’a touché c’est leur paysage, leur véhicule, leur façon de vivre comparée à nous. » Lorens

« Quand on est en France on n’imagine pas tout ce qui se passe au Mali. Alors au Mali, ils sont plus 800 par école et 120 élèves par classe. Ça m’a vraiment étonné !La plus belle phrase que Robert ait dite c’est quand il a dit « Je ne suis pas vraiment riche mais j’ai une autre richesse : celle du cœur ! » Merci beaucoup Robert ! «  Flavio      

« Pour moi au Mali il n’y avait pas d’électricité donc j’ai été surpris de voir des photos. » Raphaël

« J’ai adoré la présence de Robert qui m’a appris des choses que je n’oublierai pas car quand tu sais que les élèves n’ont que deux toilettes par école et qu’ils sont plus de 100 par classe, tu comprends que nous, on ne devrait pas se plaindre de tout ce qu’on a …J’aimerais bien qu’on puisse travailler sur le Mali. »  Rhiana

♦ « Ça m’a étonné qu’au Mali il n’y ait pas de robinets et qu’il n’y ait que deux sanitaires pour 620 élèves. Merci Robert. » Cédric

« Je ne savais pas du tout qu’il ne pleuvait que 2 mois par an. Ce qui m’a impressionné c’est que dans les écoles il y a 120 élèves en moyenne par classe et je n’imaginais pas du tout comme ça les puits. Je croyais qu’un puits c’était fait avec du bois mais pas un beau puits avec du fer, un seau et du béton comme ça. »   Lucas

SAM_0234 - Copie          P1010648 - Copie

« Jeudi après-midi il y a Robert, un homme du Mali qui est venu nous rendre visite. Moi ce qui m’a choquée c’est quand il nous a dit qu’il ne pourrait pas vivre ici à Sonchamp…. Mais moi quand je serai plus grande, je veux faire comme la maitresse ! Bravo Robert et Mali Médicaments ! Merci ! » Manon

« J’ai trouvé impressionnant que les élèves soient 4 par table et triste que tout le monde n’a pas de quoi s’acheter un stylo ou même un cahier. J’ai apprécié les puits que l’association a faits. Je trouve que pour les latrines c’est bien mais qu’on pourrait en faire de meilleures. Je trouve que le Mali est très ingénieux : les sculptures sont belles ! » Charles

« J’ai trouvé incroyable le nombre d’élèves par classe. Ils sont aussi très souriants. Je ressens à chaque fois qu’il y a des gens qui ont moins de choses que nous dans la vie. Grâce à l’intervention de Robert, nous avons appris plein de choses que nous ne savions même pas. » Eva

♦ « Ça m’a étonné qu’il y ait autant d’élèves par classe : en moyenne ils sont 120 ! Je ne pensais pas que les Maliens étaient aussi pauvres. Quand il n’y a pas de puits dans leur village, les femmes doivent faire des kilomètres …. J’ai adoré ! » Romane

SAM_0223 - Copie

Photos prises par Robert Ansama TOGO en mars 2016 à l’école publique de Pel-Maoudé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.