Construction de latrines

Poursuivant notre but  « De l’eau de qualité et des latrines pour de  meilleures conditions sanitaires dans certains villages du Mali. » notre association a lancé un programme sur 3 ans de construction de latrines dans trois villages, Temegolo, Baragnagolé, Timessogou, en partenariat avec le Conseil Général des Yvelines, Yvelines partenaire du développement . Le programme s’est étoffé avec la construction d’ouvrages identiques, par exemple en 2014 à Tendely.

Afin de répondre à la demande pressante de la population très satisfaite de nos ouvrages implantées dans les enceintes des écoles, nous avons poursuivins ces réalisations, en partenariat avec le GIP Y-CID, tout en les améliorant: en 2015 trois nouveaux sites, Ongo, Sougourou-Kana et Pel-Maoudé pour trois écoles franco-arabes.

SAM_0242 - Copie SAM_0243 - Copie SAM_0246 - Copie

Photos d’une des fosses creusée en 2016 : ensemble de deux cuves à deux compartiments raccordées aux quatre cabines

SAM_0251 - Copie SAM_0247 - Copie SAM_0248 - Copie

Bloc de deux cabines en construction, les parpaings sont fabriqués sur place.

Le rendu final : vous pouvez remarquer des améliorations apportées par Ghana et son équipe au niveau de l’ossature pour le toit, un petit retour de muret pour la « discrétion » et le tout désormais sur une dalle par rapport aux réalisations antérieures.

En 2017, encore trois autres sites:

   

Sogourou-Pen, Guéourou-Dogon, Koumbouro

En savoir plus: les objectifs, les résultats attendus, les moyens, les ressources locales,…

                            ♦ reportage photos  (les latrines de la ville de Pel-Maoudé)

 

SAM_0255 - Copie SAM_0257 - Copie

Toujours dans ce domaine, afin de permettre la vidange des fosses dans des conditions d’hygiène acceptables pour les personnes en charge de cette tâche et de valoriser la transformation des excrétas en amendement agricole, nous avons eu l’opportunité, en 2016, d’acquérir une pompe neuve à vidange à bras montée sur un chariot tracté par des ânes. Ce matériel permet la vidange, le nettoyage de la fosse et d’épandre le produit dans les champs. A terme, cela permettra aussi de créer deux emplois occasionnels, la rétribution sera assurée par la plu value obtenue par l’épandage contre indemnités.

Nouvel équipement acquis en février 2018, des améliorations techniques ont été apportées.

♣ ♣ ♣ En partenariat:  Les photos du chantier en cours à Baragnagolé à la date du 06 janvier 2014:

Latrines Baragnagolé janvier 2014DSCN0923-Copie-150x150 DSCN0926-Copie-300x225

Le complément en mars 2014: DSCN1116[1] - CopieDSCN1114[1] - CopieDSCN0920 - Copie

DSCN1110[1] - CopieDSCN1120[1] - Copie

 

Et le témoignage de l’enseignante de l’école de Baragnagolé, bénéficiaire des dites latrines: témoignage école

 

Les photos du chantier en cours à Temegolo à la date du 15 janvier 2014:

latrine temegolo (5)latrine temegolo premier bloc

♥  remerciements école  un petit mot du directeur

Ajustement, amélioration :  Initialement, il était prévu la construction d’un bloc de 4 latrines sur un site par an, le lieu d’implantation devant se trouver à proximité d’une école et à l’usage précisément des scolaires. La programmation concernait sur trois ans les villages de TEMEGOLO, BARAGNAGOLE, TIMESSEGOU. En 2013, nous avons réalisé simultanément deux bloc de deux latrines respectivement sur les sites de TEMEGOLO (achevé le 14/01/2014) et de BARAGNAGOLE (achevé le 06/01/2014). Or l’année suivante, soit 2014, sur chacun de ces mêmes sites, nous sommes à nouveau en train de construire un bloc de 2 latrines. Globalement le projet est donc identique au niveau ampleur de réalisation, si ce n’est que cette façon de faire permet de créer des commodités « filles » et « garçons » séparées. Remarquons d’ailleurs que cet ajustement nous a permis de doter tout de suite de latrines deux écoles dans deux villages différents, eux-mêmes par ailleurs nouvellement équipés en puits. Il résulte de ce type de politique une meilleure cohérence sanitaire et une appropriation plus aisée sur place des règles d’hygiène et comme des structures ainsi crées. Sur le site de Baragnagolé, la mise en œuvre de ces commodités a coïncidé avec l’arrivée d’un point d’eau à l’école, ce qui a permis d’apprendre aux enfants certaines règles d’hygiène élémentaires, comme de se laver les mains.  Par ailleurs, l’amélioration du projet, qui va consister en la séparation systématique des commodités « filles » « garçons » est très appréciée de la population et correspond à une attente locale. De plus, par l’enchainement des deux phases, les chantiers sur les deux sites seront finis fin mars 2014. Les blocs seront toujours reliés au même collecteur, mais de simple collecteur (latrines sèches), nous sommes passés à l’équivalent d’une fosse septique, améliorant ainsi le système.

 

♣ ♣ ♣ Pourquoi TENDELY aussi en 2014 ?

Le fait que le chantier du puits moderne à grand diamètre se terminait et que les équipes sur place étaient à pied d’œuvre, nous avons souhaité mettre en œuvre notre démarche habituelle: à savoir pour un village doté d’une école s’assurer qu’il soit équipé aussi de puits et de latrines afin que les habitants puissent sur un même lieu disposer d’eau de qualité  mais aussi d’un système d’assainissement pour les matières fécales et assurer ainsi une plus grande efficacité sanitaire.

 

TENDELY: 4 latrines (deux filles – deux garçons) cout 2 196.05 € Avril 2014,

DSCN1132[1] - CopieDSCN1138[1] - CopieDSCN1144[1] - Copie

DSCN1141[1] - Copie

♥♥ remerciements de la part du Maire de KORO-Na, hameau de TENDELY, page 1

♥♥ remerciements 2 maire Tendely

 

⇒⇒⇒⇒⇒⇒ Conséquence inattendue de nos réalisations: Le fait de construire des latrines en plus des puits, de programmer ce type de chantier en continuité de la période favorable de creusement, permet de fournir du travail à une partie de la population masculine, celle-ci demeurant sur place au lieu de s’expatrier pour chercher du travail au loin. – Durée du chantier: 1 mois – creusement, façonnage de la fosse septique: 10 personnes pendant une semaine –  fabrication des briques: 6 personnes pendant une semaine -fondations en béton armé et parpaings, maçonnerie blocs sanitaires, pose toiture et portes: 2 maçons, 6 manœuvres (essentiellement pour approvisionner le chantier en eau) 

Autre chantier: ANDJAMAen 2015:

latrines Andiamana 2015 - Copie

♥♥♥ Lettre du Directeur de l’école d’ANDJAMA ♥♥♥

——–> Retour rubrique Assainissement ——>

—————————> Retour « Page d’Accueil » ————–>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.