Atelier MALI-MEDICAMENTS – 4ème Assises du 78 – Dans le domaine de l’aide humanitaire, le produit de la santé peut-il n’être regardé que comme un produit commercial?

L’après-midi, Mali-Médicaments a animé un atelier « Aide humanitaire médicaments ».

Le problème de la nouvelle législation  des MNU (Médicaments Non Utilisés) a été reposé. Si vous êtes intéressé par le sujet, nous vous invitons à consulter le compte-rendu de l’atelier et à visionner le power-point l’illustrant.

Compte-rendu de l’atelier du 13/10/2012 animé par Mali-Médicaments

power-point presentation atelier du 13/10/2012

Donc, en 5 points  illustrés de témoignages et d’un débat:  

1 : Dans le cadre de l’aide humanitaire, la santé  doit-elle avoir obligatoirement un prix ?

2. Le médicament peut-il pour autant être donné…  et sous quelles conditions ?

3.Pourquoi en France le don de MNU est-il devenu légalement impossible ?

        Témoignages :Pharmacienne en activités – vécu

4.Avec le recul, localement quelles sont les conséquences de cette nouvelle législation ?

5. Devons nous faire évoluer cette situation ?

 

Cet article de « fond » vous a interessé, vous souhaitez approfondir le sujet, nous vous invitons à consulter l’article: « La problématique du MNU –  Ce que construisent les hommes est éternellement perfectible »

Vous y retrouverez dans ce document de travail d’analyse et de synthèse les nombreuses références citées dans le compte-rendu, l’enquète de l’IGAS, les positions sucessives de l’OMS,…,les principes directeurs de l’OMS quant au don,…

                                    « A tout moment… »

2 réponses sur “Atelier MALI-MEDICAMENTS – 4ème Assises du 78 – Dans le domaine de l’aide humanitaire, le produit de la santé peut-il n’être regardé que comme un produit commercial?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.