Intervention de Mali-Médicaments dans une classe ULIS au Collège Pierre de Coubertin à Chevreuse le 10/10/2013

Notre Rencontre avec Robert Ansama T…. et Jean-Claude B…, acteurs de Mali-Médicaments

La classe ULIS du collège Pierre .de Coubertin à Chevreuse

 

Le 10 Octobre 2013, nous avons reçu Robert T. et Jean-Claude B. dans notre classe ULIS à Chevreuse au Collège Pierre de Coubertin .

Ils font parti de l’association Mali- Médicaments et aident les gens au Mali , dans les villages Dogons, pour construire des puits dans les villages.

♦ tout savoir sur Robert Ansama T.:Notre correspondant malien à Pel

Nous avions préparé un questionnaire :

–                    C’est quoi l’humanité ? C’est ne pas penser qu’à soi ?

–                    Nous avons évoqué quelques actions humanitaires que nous connaissons :

–                    l’opération bouchons : pour fabriquer des fauteuils roulants

–                    la course contre la faim

–                    dons à des associations caritatives de matériel scolaire : cartables…, vêtements,  croix rouge, restau du cœur, virades de l’espoir

–                    donner de l’argent aux sans domiciles fixes

–                    donner des vêtements aux plus pauvres : les points relais

–                    Peut-on envoyer aussi de la nourriture ?

–                    Aide t on les orphelins ?

–                    Y-a t’il encore la guerre au Mali ?

–                    Comment les aider pour qu’ils soient au même niveau que les européens ?

–                    Peut-on leur donner de l’argent ?

–                    Est-ce qu’ils construisent des puits en fonction des besoins des gens ?

 

Robert et Jean-Claude nous ont présenté un diaporama sur les actions qu’ils mènent au Mali

Voici ce que nous en avons retenu :

« Il y a plus de 80 élèves dans une classe et ils sont tous contents d’aller en classe, et il y a le silence total, pas comme en France ! »

 « Nous avons vu dans le village, le Togouna, un endroit pour réfléchir. »

 « Quand les villageois ont vu les puits, ils ont dansé avec joie. »

 « En France, Mali-médicaments a du vendre beaucoup de brioches pour gagner 3000 euros et construire un seul puits ! »

 « L’association Mali-médicaments fait construire 3 puits par an, d’une valeur de 10000 euros chacun.

Les habitations des villageois sont construites en argile de brique, ils prennent de l’argile qu’ils mettent dans le moule pour faire une brique. »

 

« J’ai bien aimé l’intervention car elle m’a beaucoup apporté d’informations sur le Mali et je remercie qu’ils soient venus pour nous en parler. »  Charner

« Ce qui m’a frappé, c’est qu’ils n’ont pas le même matériel que nous en classe et pour y aller, ils doivent faire cinq kilomètres à pieds et d’autres à vélo, j’ai bien aimé la rencontre. »  Myriam

« La vie est plus difficile pour eux que pour nous . C’est bien qu’il existe des associations qui aident les pays les plus pauvres. » Dimitri

« Le 10 octobre, il y a eu deux personnes qui sont venues dans notre classe ULIS (dont un vit au Mali).Ils nous ont expliqué pourquoi ils faisaient ça. C’était pour aider les personnes les plus pauvres au Mali, parce qu’ils ont très peu d’eau. Pour construire tous ces puits, ils ont récolté beaucoup d’argent et pour en avoir autant, ils ont vendu des brioches. Et ce qui m’a touché, c’est qu’ils ont peu d’eau pour vivre. »   Louciana

« J’ai bien aimé le moment où ils expliquaient la classe là-bas. J’ai moins aimé le moment où ils expliquaient la construction du puits c’était trop technique pour moi. »  Emma

« La classe ULIS vous remercie d’avoir construit des puits au sud du Mali. Merci d’avoir arrangé les puits pour les villageois et d’avoir vendu des brioches pour faire des puits avec l’argent récolté.L’association a été trop gentille d’avoir construit autant de puits. L’association donne de l’eau aux maliens. Je remercie mali-médicaments pour ces brioches vendues, ma mère ira en acheter souvent. Les puits font 70 m de profondeur. Une fois creusé, on ajoute des morceaux de bois pour fixer les fondations. Les puits sont grillagés pour éviter que les serpents et les chauves-souris n’entrent dedans. Ils ont fabriqué des puits tout près des maisons parce qu’avant ils allaient chercher l’eau à plus de 6 km de chez eux et c’était fatigant.Dans les classes, les élèves sont 50 et plus. La moitié des élèves vient à vélo. »  Antony, Yaël, Clémentine, Louciana

« Je n’ai pas trop aimé cette rencontre car ils racontaient, selon moi,  quelquefois des mensonges. Ils ont dit qu’il n’y avait pas d’électricité dans tout le Mali et il y a beaucoup de régions qui ont l’électricité. Sinon, c’était bien leur projet, ils aident un pays pauvre bénévolement, ils fabriquent des puits. Pour fabriquer des puits, ils font plusieurs projets : la vente de gâteaux, des opérations micro-don, ils font aussi les assises de la coopération internationale. »    Aboubakar

 

Merci encore pour votre visite, et bonne continuation !

La classe ULIS Collège Pierre de Coubertin  à Chevreuse

 

Clémentine, Louciana, Antony,Yaël, Emma, Nicolas, Aboubakar, Charner, Myriam, Dimitri, Michaël, Tom, Nathalie, Fabienne et Catherine  et leur enseignante Cathy R.